Tallinn

Tallinn

Capitale de l’Estonie, Tallinn est aussi la plus vieille capitale d’Europe du nord.
Les premiers documents démontrant l’existence de la ville datent de 1154
(écrits par Al-Idrisi, un cartographe arabe). Avec ses 800 ans d’histoire, Tallinn recèle de
bâtiments colorés, de flèches élancées, d’auberges anciennes et de jardins agréables.
La ville basse de Tallinn abrite parmi les vestiges médiévaux les mieux préservés d’Europe ; elle est
classée au patrimoine mondial de l’UNESCO. La place de l’hôtel de ville est le point de départ idéal
pour visiter Tallinn : vous y trouverez l’hôtel de ville de style gothique dont la construction remonte au
début du XIIIème siècle. Ce bâtiment possède une aiguille octogonale haute de 64 mètres, surmontée
de la célèbre girouette « Vana Toomas » (« Vieux Thomas »). En été, vous pouvez monter au sommet
de la flèche pour admirer une vue imprenable sur la ville. Le « Vieux Thomas », avec sa grosse moustache,
est aussi un symbole de Tallinn. Depuis la place de l’hôtel de ville, rendez-vous à la
pharmacie de l’hôtel de ville (« Raeapteek »), une des plus vieilles pharmacies d’Europe où les médicaments
modernes côtoient les vieilles recettes médiévales. Parmi les principales églises de la ville basse de Tallinn,
citons la grande église St. Nicolas, qui possède la porte décorée la plus ancienne répertoriée à ce
jour dans la ville. Cette église, transformée depuis en musée et en salle de concert, comprend parmi
ses trésors une oeuvre de Bernt Notke, un des artistes les plus connus du Moyen-Age.
L’église St. Olaf est le principal lieu de culte d’Estonie et sa flèche, qui culmine à 123,7 mètres, lui
a valu le titre d’édifice le plus haut du monde de 1549 à 1625. Sa plate-forme panoramique est
donc sans aucun doute le meilleur endroit pour admirer la ville.
Ne manquez pas non plus la colline de Toompea : c’est ici qu’est établi le gouvernement estonien ;
admirez la maison de Stenbock, qui abrite les bureaux du premier ministre, et le château de Toompea,
où siège désormais le Parlement d’Estonie. Ce bâtiment est doté d’une tour de 45 mètres de haut,
la tour Pikk Hermann, laquelle arbore le drapeau national bleu, blanc et noir.
À l’opposé du château de Toompea vous apercevrez les bulbes caractéristiques de la somptueuse cathédrale
orthodoxe St. Alexandre Nevski, haut-lieu de la foi orthodoxe à Tallinn, et dont la construction
remonte à 1900. Poursuivez votre chemin jusqu’à la cathédrale luthérienne, plus connue sous le nom d’église du
Dôme, qui fut jadis la résidence des évêques de Tallin et des dirigeants religieux du pays.
La colline de Toompea comporte aussi les platesformes panoramiques de Patkuli et Kohtuotsa qui
offrent de magnifiques vues sur la ville basse et le golfe de Finlande.
Les remparts qui protégeaient initialement Tallinn s’étendaient sur 2,35 kilomètres et comptaient 46
tours. D’importantes sections de ces remparts sont encore debout aujourd’hui, y compris 26 tours de
défense qui portent chacune un nom. Pour les observer dans leur forme la plus authentique, suivez
la rue Müürivahe ; cette ruelle étroite et ombragée abrite aussi des artisans qui perpétuent la tradition
de la laine d’agneau. Le quartier Rotermann se situe entre la ville basse
et le port. Son attrait réside dans son architecture contemporaine. Cet ancien quartier industriel au
coeur de Tallinn arbore désormais des lignes modernes et élégantes. Vous y trouverez magasins,
boutiques, restaurants, bureaux et appartements, ainsi qu’un marché coloré où touristes et résidents
peuvent acheter des produits frais provenant des exploitations du pays.
Le palais Kadriorg d’architecture baroque a été érigé par le tsar russe Pierre le Grand au XVIIIème
siècle. Son magnifique jardin paysager est sans nul doute le parc le plus remarquable d’Estonie. Vous
pouvez vous y rendre à pied (environ 2,5 km) depuis le quartier Rotermann. Les collections du palais
comprennent des oeuvres d’art russes et européennes du XVIème au XXème siècles.
Non loin de là se trouve le nouveau musée KUMU, le plus grand centre artistique de Scandinavie et de
la Baltique. Son hall d’exposition retrace l’histoire de l’art estonien depuis le XVIIIème siècle, tandis
que des expositions temporaires regroupent des oeuvres d’art modernes et contemporaines, estoniennes
et étrangères. Les prés du Festival de la Chanson de Tallinn ne sont qu’à quelques pas du parc de Kadriorg. Le festival estonien
s’y déroule tous les cinq ans. Pas moins de 25 000 chanteurs se sont produits sur la
scène musicale de Tallinn depuis sa construction en 1959, tels que Michael Jackson, les Rolling Stones,
Elton John, Tina Turner, ou encore Madonna plus récemment, dont le concert a rassemblé 70 000 fans.
Depuis le site du festival, une promenade plaisante conduit au front de mer et vous donne accès
aux ruines du monastère Sainte-Brigitte de Pirita, consacrée au XVème siècle et située à proximité
du nouveau couvent, ouvert en 2001. Depuis Pirita, vous pouvez admirer une vue spectaculaire sur
la ville basse, le port et les quartiers modernes de Tallinn.
Pirita possède également la plus grande marina d’Estonie où se sont déroulées les épreuves nautiques
des jeux olympiques de Moscou en 1980. Enfin, la plage de Pirita est réputée pour être le
paradis du bronzage à Tallinn. La côte nord de l’Estonie est presque entièrement longée de plages de
sable bordées de pins. Tallinn regorge de musées, c’est une destination
idéale pour tous les passionnés de culture. Outre le musée KUMU, la fierté de Kadriorg, n’oubliez pas
le musée d’histoire et le musée des Occupations qui retracent le passé de l’Estonie. La ville compte
également un musée d’histoire naturelle, un musée maritime, un musée de la santé, etc.
Enfin, le musée de plein air de Tallinn, situé dans le quartier de Rocca al Mare, propose un voyage
dans le temps au travers d’habitations paysannes estoniennes du XVIIème au XXème siècles. Pour
finir, rendez-vous au zoo de Tallinn, reconnu dans le monde entier pour ses chèvres chamoisées et ses
mouflons, qui abrite plus de 2 000 animaux de 500 espèces différentes.

Contenus Liés